10 techniques imparables pour avoir mal au dos (prouvé par la science !)


Articles solitaires / lundi, avril 1st, 2019

​Environ 80% de la population aura mal au dos au moins une fois dans sa vie. Cela signifie que 20% de la population passe à côté de cette expérience mémorable. Si vous en faites partie, vous vous demandez peut-être ​comment faire pour avoir mal au dos.

Cet article est fait pour vous !

1) Se tenir droit tout le temps

​La posture est LE facteur le plus déterminant dans le mal de dos. Aucune étude ne parvient à le montrer, mais cela n'a pas d'importance. Il suffit d'écouter attentivement ce que nous expliquent les entreprises qui vendent des tee-shirts correcteurs de posture. Elles ont bien compris le fonctionnement du corps.

C'est la première règle : se tenir droit au maximum. Tout le temps, si possible.

​2) Garder impérativement le dos droit à tout moment

​Vous avez bien lu. À TOUT MOMENT. Même quand vous dormez. 

Chaque mouvement doit être contrôlé au maximum pour être sûr que votre dos ne bouge pas. Il existe une seule façon de bien réaliser chaque mouvement. Dévier de cette technique présente d'énormes risques !

​Vous ne savez pas comment faire ? Pas de souci, le pack complet de DVD par Jean-Michel Posture (vu sur France 5) vous montrera l'unique bonne façon de bouger. N'écoutez surtout pas les personnes qui vous disent que vous pouvez bouger de différentes manières.

​3) Regarder beaucoup de vidéos anxiogènes à propos de la hernie discale

​Rassurez-vous : Internet regorge de ces vidéos. Attention à ne pas les choisir à la va-vite cependant. Choisissez en priorité les vidéos avec des explosions et de la couleur rouge.

Elles vous permettront d'acquérir des connaissances précises sur le fonctionnement réel du corps. Ci-dessous, découvrez comment le dos peut littéralement exploser.

​4) Acquérir son propre modèle vertébral en résine

​Pour les plus aguerris d'entre vous, je vous propose d'acheter votre propre modèle vertébral. Plus besoin d'aller chez le rhumatologue ou le chirurgien pour voir des disques intervertébraux se déplacer ou une hernie en mouvement.

​Si la hernie est rouge et gonfle lors de la flexion, c'est un gros avantage à prendre en compte.

​5) Se mettre à soulever des charges lourdes du jour au lendemain, de façon répétée

​Rien de tel pour obtenir un bon mal de dos si vous ne soulevez jamais de charges lourdes. Une solution de facilité, même. Un seul piège : le temps de récupération. Il doit être le plus court possible.

Cependant, ne vous reposez pas sur vos acquis. Il faudra faire d'autres efforts si vous voulez que ce mal de dos persiste. En effet, le mal de dos est complexe et dépend de nombreux facteurs. Si vous voulez tirer le gros lot avec la lombalgie chronique, cela nécessite une approche globale.

​6) Rendre régulièrement visite à un thérapeute alternatif qui vous "remet en place"

​Un outil sous estimé, et pourtant terriblement puissant ! 

Attention à ne pas choisir quelqu'un qui cherche à vous rendre indépendant en vous apprenant à gérer le problème tout seul.

Préférez quelqu'un qui vous rappelle à chaque consultation à quel point vous êtes mal fichu, désaligné, et comment vos articulations sont bloquées et déplacées. 

Lui seul doit avoir la solution au problème qu'il vous annonce, c'est essentiel.

​7) Éviter à tout prix la douleur au quotidien

​Il faut supprimer toute activité qui provoque une douleur dans le dos. C'est la base de la bonne santé : le repos complet.

C'est le signe que la colonne vertébrale est en train de se désintégrer.  Souvenez-vous de l'explosion et des flammes dans la vidéo présentée plus haut. 

​8) User et abuser du repos au lit

​Si jamais vous n'avez pas réussi à suivre la règle précédente (pourtant simple), il faut impérativement rester au lit jusqu'à la disparition complète de la douleur.

Autre alternative possible : partir en voyage spatial pour profiter des nombreux bénéfices de l'apesanteur sur le corps.

​9) Accrocher ses résultats d'IRM sur son réfrigérateur

​Si vous n'en avez pas, n'hésitez pas à en passer une pour pouvoir les afficher chez vous. Même si vous n'avez pas encore mal au dos. De cette façon, vous pourrez d'ores et déjà vous inquiéter à propos de changements structurels qui ne sont pas douloureux. 

L'idéal est de les lire chaque jour, pour bien se convaincre qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans votre dos. 

​Vous aurez évidemment plus de résultats si vous réussissez à vous convaincre que cela va forcément s'empirer avec le temps.

​10) Se mettre d'accord avec ses proches pour ne parler exclusivement que de la douleur

​Avoir mal au dos, c'est également un travail d'équipe. Je vous conseille de briefer vos proches parler autant que possible du mal de dos. Il va de soi que vos connaissances les plus pessimistes et négatives seront celles qui vous aideront le plus dans votre quête.

Une exception peut être faite pour parler du mauvais temps. Et surtout du lien entre le mauvais temps et le mal de dos. C'est un très bon moyen pour amener la discussion vers l'arthrose.

​Joyeux 1er avril à tous !