Partie 2

Le rôle de la douleur

Avant toute chose, réfléchissez à ce que représente la douleur pour vous. Quelle est sa fonction ? Quelle est son utilité, son rôle ?

La réponse varie énormément d'un individu à l'autre, ou d'une culture à une autre.

​Considérez cette citation (attribuée à Federigo Sicuteri) comme un début de réponse à cette question.

Old school, et pourtant en avance sur son temps !

​"Fondamentalement, la douleur vous protège, elle vous évite d'avoir des ennuis. Bien que cela soit désagréable, cela vous force à adapter votre comportement lorsque vous êtes potentiellement en danger. Cela vous permet d'apprendre, et de vous soigner convenablement. Voyez-vous, la douleur est vraiment une bonne chose - nous sommes chanceux de l'avoir, même si elle a très mauvaise presse. On la considère souvent comme l'ennemie public numéro 1 ! Saviez-vous que certaines personnes naissent sans la capacité de ne ressentir aucune douleur ? Ils meurent assez jeunes, car ils ne sont pas protégés. Pouvez-vous imaginer ce qu'il se passerait si vous n'aviez aucun moyen de savoir que votre appendice est infecté, ou que vous êtes en train de marcher sur une jambe cassée ? Comprenez-bien, la douleur est une protection, pas une agression. Lorsque votre cerveau analyse le monde et décide qu'il faut vous protéger, la douleur est appelée à la rescousse.  Toutefois, cette défense est tellement efficace que parfois vous pouvez produire trop de douleur."

Commençons par une première expérience toute simple.

Saisissez le lobe de l'une de vos oreilles entre le pouce et l'index, et serrez ! Allez-y, serrez fort ! Vous devriez assez rapidement mettre un terme à l'expérience car cela fait mal. Avez-vous pour autant abîmé le lobe de votre oreille ?  La réponse est non. La douleur survient bien avant qu'une blessure survienne, et pour cause : la douleur est un mécanisme de protection, qui vise à vous faire changer de comportement lorsqu'un danger potentiel est perçu !

​Pas comme ça !

​Votre progression