Trois fausses idées reçues sur la kinésithérapie pour la lombalgie chronique

J'aimerais maintenant vous montrer ce que la kinésithérapie N'EST PAS.

Que ce soit dans les journaux, sur Internet ou à la télévision, certaines idées reçues refont régulièrement surface, à la manière d'un canard en plastique qui resurgit inlassablement à chaque fois qu'on le fait couler dans le bain (je fais appel à vos souvenirs d'enfance). 

​Avant de déconstruire trois idées reçues fréquemment entendues, je voudrais éveiller votre curiosité et votre esprit critique. Qui propage ces idées reçues réductrices et négatives à propos de la kinésithérapie ? 

​Numéro 1 : Le kiné reste focalisé sur la zone douloureuse

​C'est faux. Le kiné a une vision d'ensemble du corps humain, et prend en charge chaque patient dans sa globalité. 

Grâce à son raisonnement clinique et à son diagnostic kinésithérapique, il détermine les éventuels liens entre les symptômes que vous ressentez, évalue ce qu'il faut faire en priorité, et propose un plan de traitement réfléchi.  

S'il faut agir en priorité sur la zone douloureuse, il le fait. S'il faut aller voir ailleurs, il le fait.

Petite pique en passant : se ruer sur une entorse de cheville vieille de 10 ans parce que ce serait la cause de votre lombalgie chronique, ce n'est pas une prise en charge en globalité. 😉

​Numéro 2 : Le kiné ne traite que le symptôme​

​...habituellement complété par " tandis que le chiropracteur/ostéopathe/étiopathe/[insérez la profession de celui qui est en train de parler]  identifie et traite les causes des problèmes ". 

​Depuis plusieurs dizaines d'années, les kinésithérapeutes recherchent également les causes des problèmes de leurs patients, afin de pouvoir leur apporter des bénéfices durables. Outre la condescendance qui émane de ce genre d'affirmations, c'est très mal connaitre la kinésithérapie.

Le diagnostic kinésithérapique est effectué à chaque début de traitement pour comprendre au mieux les différents facteurs qui contribuent à votre situation.

​Numéro 3 : Le kiné ne fait que des ultrasons/chaleur/massage

​Avec l'article précédent, j'espère vous avoir donné un aperçu de la richesse des moyens dont dispose le kiné. Je n'y ai même pas cité ce qu'on appelle la physiothérapie (chaud, froid, électrothérapie, différents rayonnements, etc).

​Vous avez peut-être eu une expérience décevante chez un kinésithérapeute. Si vous avez reçu 10 séances de massages et de chaleur infrarouge, je peux le comprendre. Je ne suis pas là pour critiquer qui que ce soit. Je souhaite simplement rappeler que cela n'est pas représentatif de la kinésithérapie.

​Si vous allez voir un film au cinéma et que vous le trouvez mauvais, est-ce que vous en déduisez que le cinéma n'est pas pour vous ?

​Ces mythes sont le plus souvent dus à une mauvaise connaissance de la kinésithérapie. ​Nous sommes en partie responsables, car nous ne communiquons pas assez sur nos compétences et notre rôle. J'espère que ces articles auront rafraîchi votre vision de mon métier ! 🙂

​N'hésitez pas à commenter et à partager si vous avez trouvé cela intéressant.

On se retrouve dans le prochain article. D'ici là, portez-vous bien.

Eric.