1) Qu'est-ce qu'une hernie discale ?

La hernie discale à proprement parler désigne l'expansion du noyau pulpeux du disque en dehors de son anneau fibreux. Le noyau profite d'une brèche pour absorber encore plus d'eau et s'expandre à travers cette brèche.

Le noyau pulpeux est toujours présent à l'intérieur du disque, mais il présente désormais une "extension" en dehors de celui ci. Cette extension fait saillie dans le canal vertébral, d'où le terme de protrusion.

Parfois, le fragment de noyau se sépare du disque et est donc libre dans le canal vertébral. On parle alors de hernie "exclue" ou encore "séquestrée". Bien que cela puisse être très douloureux, cela rend le fragment beaucoup plus vulnérable aux attaques de votre système immunitaire, et ce type de hernie est celui qui se résout le plus souvent naturellement.

2) Quelle différence entre hernie discale, discopathie, protrusion, bombement, etc ?

La lecture d'un compte-rendu d'examen médical peut vite donner mal à la tête à un lecteur non-averti. Difficile de s'y retrouver parmi tous ces termes compliqués ! Faisons le point dès maintenant.

Discopathie

Une discopathie signifie simplement qu'il y a une anomalie au niveau d'un disque intervertébral. C'est un terme générique qui couvre toutes les "anomalies" possibles à cet endroit.

On parle souvent de discopathie dégénérative, qui constituent la grande majorité des discopathies. Le terme "dégénératif" est impressionnant, mais il désigne la plupart du temps les changements liés au vieillissement naturel. Un article extrêmement complet sur la discopathie est disponible ici.

Bombement

Un bombement signifie que le disque est plus large à un endroit et qu'il prend un peu de place dans le canal vertébral (l'endroit par lequel passe la moelle épinière puis les racines nerveuses).

Cela peut être dû à une perte de hauteur du disque, ou encore à une version moins marquée de la hernie discale (le noyau étant plus présent derrière la paroi fibreuse du disque sans pour autant la traverser).

Des difficultés à comprendre votre compte-rendu d'IRM du dos ? Un article entier y est dédié !

3) Quels sont les symptômes et les signes d'une hernie ?

La première chose à souligner est qu'une hernie discale ne crée pas forcément de symptôme ou de signe. De nombreuses personnes sans douleur ont une hernie discale sans le savoir, et sans avoir de problème par la suite.

Les hernies discales symptomatiques peuvent générer de nombreux symptômes & signes. Deux personnes qui présentent la même hernie peuvent vivre deux expériences complètement différentes.

La douleur peut être présente sur tout ou partie d'un trajet qui part du bas du dos pour aller dans une jambe.

Ce trajet est typiquement représenté sur un schéma en fonction de la racine nerveuse atteinte (voir l'image).

Cependant, la précision de ces trajets est aujourd'hui remise en question car ils ne permettent pas de situer l'atteinte de manière fiable.

D'autres sensations étranges peuvent être ressenties : décharges d'électricité, sensation de chaud ou de froid douloureux, fourmillements, sensation d'eau froide qui coule sur la peau, etc.

Lorsque le nerf est plus atteint, une perte de sensibilité est observée, ceci pouvant aller jusqu'à l'anesthésie complète. Plus tardivement, on note une perte de la commande motrice, plus ou moins importante également.

Tous ces signes ne sont pas spécifiques à la hernie : d'autres pathologies peuvent les provoquer. Un examen clinique par un professionnel de santé est nécessaire pour poser un diagnostic fiable.

4) Qu'est-ce qui fait mal ?

Derrière cette question simple se cache une réponse complexe. Je vais tenter de la simplifier au maximum en faisant une liste. PS : Tous les points ne s'appliquent pas à chacun d'entre vous.

  • Lorsque l'état du disque évolue, cela peut s'accompagner d'une sécrétion de molécules pro-inflammatoires. L'inflammation rend les nerfs présents dans cette zone beaucoup plus actifs et faciles à exciter. Des mouvements, des positions ou des efforts normalement indolores deviennent douloureux car votre organisme les considère alors comme dangereux.
  • Lorsque la hernie discale est en contact avec une racine nerveuse, cela contribue à envoyer des messages de danger au cerveau, NOTAMMENT s'il y a de l'inflammation au niveau de cette racine.
  • La douleur s'accompagne d'autres réactions de protection comme des contractions musculaires exagérées. Cela modifie votre façon de bouger, et cela peut participer à la douleur.
  • Tout ce que l'on vous dit, ce que vous entendez, ce que vous pensez,... peut avoir un impact positif ou négatif sur la douleur. Une personne qui pense avoir sérieusement abîmé son dos, à qui l'on conseille de ne pas bouger et à qui l'on annonce un diagnostic effrayant, aura probablement plus de douleurs qu'une personne n'ayant pas été exposée à ces facteurs. C'est pour cela que je vous conseille de ne montrer vos résultats d'IRM à personne !
  • Enfin, une notion essentielle est la sensibilisation du système nerveux. Il s'agit du phénomène par lequel les neurones qui transmettent les informations (de votre corps vers votre cerveau) deviennent hyper-excitables. Hyperactifs, en quelque sorte. Ils vont envoyer plus de messages, plus rapidement, pour une même stimulation. Le message reçu par le cerveau est donc bien différent de ce qu'il s'est réellement passé en périphérie, et cela a une influence sur la douleur ressentie.

Recevez gratuitement 5 vidéos pour bouger plus facilement et reprendre vos activités préférées

  • Des dizaines de conseils pratiques et d'exercices basés sur les dernières études scientifiques
  • Les pièges à éviter à tout prix
  • Tout ce que VOUS pouvez mettre en place pour vous libérer du mal de dos

Votre adresse mail est collectée pour vous faire parvenir du contenu supplémentaire gratuit ou payant, dans le strict respect de la réglementation européenne sur la collecte des données. Vous pouvez vous désabonner à n'importe quel moment en cliquant sur le lien présent à la fin de chaque mail.

5) Est-ce que la taille de la hernie discale est importante ?

La taille de la hernie discale peut être une cause d'angoisse pour vous. Bien souvent, les images sont les plus effrayantes, lorsque l'on voit clairement la hernie au niveau d'un disque. Pourtant, paradoxalement, une grosse hernie n'est pas forcément annonciatrice de pires douleurs.

Une étude scientifique publiée en 2022 (réf) s'est intéressée aux liens entre le poids de la hernie et la douleur avant et après l'opération (entre autres). Résultat : pas de lien entre le poids de la hernie discale et l'intensité de la douleur pré-opératoire ou post-opératoire. Autrement dit, avoir une plus grosse hernie n'est pas associé à davantage de douleur.

6) Est-ce grave si la hernie touche un nerf ? (conflit disco-radiculaire)

La compression du nerf n’est pas le facteur le plus déterminant !

Est-ce que vous trouvez cela étonnant ?

En réalité, en cas de hernie compressive, c’est surtout l’inflammation qui contribue à la douleur !

Concrètement, lorsqu’il n’y a pas d’inflammation, un nerf peut subir un certain niveau de compression sans que vous ne ressentiez de douleur.

A contrario, les premiers stades de hernie discale peuvent parfois déclencher une inflammation puissante et participer énormément à la douleur.

Diminuer l'inflammation semble donc un objectif plus pertinent que de se focaliser sur le conflit disco-radiculaire (le contact entre le disque et la racine nerveuse). Voir le guide des traitements non médicamenteux de la hernie discale pour davantage de détails (en création).

Recevez gratuitement 5 vidéos pour enfin vous libérer du mal de dos

  • Des dizaines de conseils pratiques et d'exercices basés sur les dernières études scientifiques
  • Les pièges à éviter à tout prix
  • Tout ce que VOUS pouvez mettre en place pour vous libérer du mal de dos

7) Peut-on avoir plusieurs hernies discales en même temps ?

Il est tout à fait possible d'avoir plusieurs hernies discales. Cela peut se produire au niveau de différents étages vertébraux, par exemple une hernie en L4-L5 et une hernie en L5-S1.

Cela peut également se produire sur le même disque intervertébral (cas moins fréquent dans mon expérience, mais je ne possède pas de données scientifiques sur le sujet).

Cet article est le premier d'une série d'articles sur la hernie discale. Vous trouverez certainement la réponse à vos questions dans un de ces articles.


8 commentaires

Étienne · avril 26, 2021 à 7:00

Moi je dis enfin un professionnel de santé qui s’intéresse à la globalité d’un sujet, de A à Z ! J’ai eu la chance d’être accompagné par Éric pour des problèmes de dos et même après la consultation il continue de me demander des nouvelles et de me donner des conseils. Trouver des professionnels de santé qui ont un discours positif et honnête, c’est rare de nos jours. Merci Éric !

    Eric Bouthier · avril 26, 2021 à 10:03

    Merci Étienne pour ce commentaire ! 🙂

Alice · juillet 9, 2020 à 8:13

Article très intéressant, merci ! Il y a un lien « mort » toutefois, et l’article semble intéressant également 😉 l’article n’existe plus ? https://comprendresondos.fr/produit/soulager-douleur-sans-medicament/… je ne le trouve pas dans vos articles. Merci !

    Eric Bouthier · juillet 9, 2020 à 10:59

    Bonjour Alice et merci de m’avoir fait remarqué ce lien mort !

    Comment soulager sa douleur sans médicament ? n’est pas un article mais une fiche pratique (que je propose en plus du contenu gratuit). Les fiches pratiques sont maintenant présentées ici : https://comprendresondos.fr/fiches-pratiques/
    Bonne journée !

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

377 Partages
Tweetez
Partagez377
Partagez